Promeneurs Úcoutant
Promeneurs Úcoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

© Anne-Cécile Monnier


 

« Nuits de Guyane »

M. Namblard, éditions Kalerne, 2015

 

Un collage sonore d’enregistrements de chants d’amphibiens et d’ambiances nocturnes de Guyane. Particulièrement propice à la relaxation...

Durée : 61 minutes.

Prises de sons réalisées dans les forêts (primaires) et savanes des environs de Sinnamary et Saül, en bordure de la Piste de Saint-Élie et sur la Savane Roche Virginie, dans la période de transition entre la saison sèche et "la petite saison des pluies", du 15 novembre au 10 décembre 2014.

 

Disponible sur la boutique en ligne de Kalerne pour 8 euros, tous frais inclus :

http://www.kalerne.net/main/index.php/editions/online-shop

 


Photo : © M. Schaefer

« Guide du promeneur écoutant en Lorraine » (2015)

M. Namblard / Y. Chassatte / S. Euriot

 

Pour répondre à une attente formulée par les publics touchés par nos animations respectives, j'envisageais avec mon ami et partenaire Yann Chassatte (de l'association l'Atelier Vert) de développer un véritable guide des sons de la nature en Lorraine, à destination de tous les "curieux de nature", qu'ils soient novices ou déjà bien entraînés, amateurs ou professionnels...

 

Ce projet a abouti en avril 2015 sur une première édition assez ambitieuse : deux CD audio (regroupant au total 116 espèces d'oiseaux, amphibiens, mammifères et insectes de Lorraine) accompagnés d'un épais livret (102 pages) illustré par Sylvain Euriot, avec de nombreux conseils, des monographies d'animaux ainsi que plusieurs outils (tableaux, dessins...) facilitant la détermination des chants et cris qui nous environnent au quotidien !

 

Une version améliorée (tant au niveau du contenu que de la forme) devrait voir le jour en 2017 ou 2018...

 

Lien pour plus d'infos et quelques extraits sonores :

http://www.promeneursecoutant.fr/article.php?id=124&titre=guide-du-promeneur-ecoutant-en-lorraine


© Vincent Munier

« La nuit du cerf », Vincent Munier & Marc Namblard,                 éditions Kobalann, 2014

 

Deux ans après « Brames et autres mouvements d'automne », édité par Ouïe/Dire, j'ai eu l'honneur et le plaisir de réaliser un album pour accompagner le très beau livre « La nuit du cerf » du photographe Vincent Munier. Regroupant douze séquences, la plupart inédites, vous pouvez vous procurer cette réalisation sur la boutique en ligne de Kobalann (CD + livre et CD seul en téléchargement) :


http://www.vincentmunier.com/shop/fr/

 

Teaser vidéo :

http://www.vimeo.com/105322120





« Cévennes » (double CD), M. & O. Namblard, Kalerne, 2013

 

Il est difficile de cerner les limites géographiques des Cévennes… car elles ont beaucoup évolué au cours des siècles. On pourrait simplement évoquer ce massif de montagnes schisteuses et granitiques se dressant au nord-ouest de la plaine languedocienne, encadré au nord par le Mont Lozère, au sud par le Mont Aigoual, à l’ouest par les Grands Causses et très marqué par l’histoire du protestantisme, les guerres de religion et la culture calviniste. Patrick Cabanel, historien spécialiste des Cévennes, pense pour sa part qu’il est vain de vouloir les définir et parle d’un pays « singulier indéfiniment multipliable (…) strictement immatériel, attachant jusqu’à l’obsession ».

 

Le titre de cet ouvrage évoque à la fois ce « pays intérieur », dont les contours sont à chercher au cœur même de notre expérience paysagère, mais aussi, de manière plus concrète et objective, le territoire de l’actuel Parc National des Cévennes, qui s’étend bien au-delà des Cévennes schisteuses, sur le Causse Méjean et jusqu’aux pentes les plus septentrionales du Mont Lozère.

 

Nous arpentons tous deux cette région du Massif Central depuis notre jeune enfance.

Ces nombreuses escapades nous ont permis, ces cinq dernières années, la collecte de dizaines d’heures de prises de sons de haute qualité, dans les zones centrales et périphériques du Parc National des Cévennes. Nos meilleurs enregistrements ont été assemblés sous la forme de ces deux disques, en hommage aux paysages cévenols et à l’écoute de leur faune et de leur géophonie. Parmi les sujets saisis : insectes chanteurs des Causses, curée de vautours, chants de passereaux, rivières et percussions souterraines, brame des cerfs, murmures d’orages, choeurs de batraciens et sonnailles de troupeaux…

 

« Cévennes » est maintenant disponible sur la boutique en ligne de Kalerne pour 16 euros, port compris.

 

Galerie de photos en noir et blanc.

Critique par Frans de Waard (en anglais).

Création sonore pour « Simulacre », 2012-2013

 

« Simulacre » est un court-métrage collectif et expérimental produit, écrit et réalisé par le vidéaste et monteur Vincent Vicario, soutenu par l'association Les yeux de l'ouïe, et dans lequel la nature tient une place centrale. Le son est au coeur de la mise en oeuvre de ce film car il reflète le parcours du personnage principal, une enfant de 7 ans.

 

La nature et l'enfance... deux thèmes qui me sont bien chers. C'est donc avec grand plaisir que je me suis lancé dans cette belle aventure... Le film sera accessible au public au cours du deuxième semestre 2013.


© David Hackel, tous droits réservés


« Brames  [et autres mouvements d'automne] »

Marc & Olivier Namblard, Ouïe-Dire, 2012

 

Les ambiances automnales pendant le brame du cerf nous fascinent depuis de nombreuses années... L'association Ouïe/Dire nous a donné carte blanche pour composer un disque à partir de nos phonographies réalisées ces dernières années dans les forêts des Vosges et du Loiret.

Avec la participation précieuse et amicale de David Hackel, photographe naturaliste.

 

Vous pouvez écouter un extrait de chaque plage du CD en cliquant ici.

 

Disponible sur la boutique en ligne de Ouïe/Dire.

 

Ci-dessous, un article sur le blog de l'Historien d'art Alexandre Galand avec un long entretien au sujet de ce disque mais aussi sur l'activité de l'audio-naturaliste (et l'origine de ce néologisme) :

http://lesmaitresfous.blogspot.fr/2013/02/lusage-sonore-du-monde-20.html


« Gisements(1) », M. Namblard, Kaon, juin 2010


Troisième numéro de la série “la rivière”, “Gisements (1)”, est une pièce sonore expérimentale (de 21 minutes) réalisée à partir de certains de mes enregistrements et de la banque sonore constituée pendant 3 années par Cédric Peyronnet qui a enregistré les nuances de la rivière Taurion et de sa vallée, dans le Limousin (http://www.k146.org).

 

Ce CD (mini CD-r), publié par Kaon et illustré par le photographe Yves Lapeyre, est toujours disponible par abonnement/souscription ou en ligne chez Metamkine et Discogs.


« Lorraines, ondes et lumières », M. Namblard, Nashvert, 2009

 

Fruit de cinq années de pérégrinations sur le terrain, cette collection de paysages sonores exprime d’une part mon attachement profond à la Lorraine et à ses territoires contrastés, incroyablement riches d’histoires naturelles secrètes, et d’autre part mon inquiétude pour l’avenir. Saurons-nous résoudre à temps « l’équation suprême » qui consiste à trouver une réponse juste et équilibrée aux impératifs économiques, sociaux et écologiques que suppose tout modèle de société durable, y compris dans cette région ?

 

(…) Tous les enregistrements présentés sur ce CD ont été réalisés sur le territoire de la Lorraine entre janvier 2006 et janvier 2009. Ils ont subi un minimum de traitements et se rapprochent de ce que le promeneur attentif peut entendre, sur le terrain, dans les milieux naturels de Lorraine. À une exception près, et non des moindres : dans la nature, les bruits « parasites » sont aujourd’hui devenus quasiment incessants, surtout en journée : avions, voitures, engins agricoles, tronçonneuses, canons à gaz, etc. Afin de rendre l’écoute plus agréable et de valoriser au mieux les sons produits par la nature (animaux et éléments naturels), toutes les sources de « pollution sonore » ont été coupées ou reléguées en arrière-plan par des opérations de mixage et de montage.

 

Ce disque audio est actuellement disponible par correspondance chez Naturophonia et Chiff-Chaff.

 

Vous pouvez écouter un extrait de chaque plage en cliquant ici.



 

« Chants of Frozen Lakes », M. Namblard, Kalerne, 2008

 

Chants of Frozen Lakes présente un phénomène sonore naturel peu connu et tout à fait surprenant. Les lacs du nord-est de la France (mais aussi du Jura, du Massif Central...), lorsqu'ils sont gelés et sous certaines conditions météorologiques (rarement réunies dans un hiver), peuvent parfois produire des sons insoupçonnés.

 

Cette production (éditée par Kalerne et l’atelier Hui-Kan, à Taiwan) vous propose d’écouter, en 55 minutes, les différentes étapes de ce qui s'est passé au lac de Pierre Percée (en bordure du massif vosgien) le 16 janvier 2006, entre 9h et 13h, après une nuit particulièrement glaciale.

 

Cela commence par le bruissement ténu du givre qui se détache et tombe sur les feuilles mortes. Les premiers sons percutants qui suivent annoncent que le lac commence à travailler avec l'arrivée du soleil. Au fil des minutes, les craquements deviennent de plus en plus longs et intenses... À la fin de la séquence, la glace se fissure de partout. Le lac entier se met à "chanter".

 

Chants of Frozen Lakes peut être facilement qualifié de document naturaliste car il est basé sur la stricte observation et restitution d'un phénomène naturel (aucun effet n'a été ajouté lors de la réalisation du montage), mais il entre également dans le champ de la "création sonore" dans le sens où il propose une expérience d'écoute profonde et contemplative.

 

Ce CD est donc susceptible d'intéresser les amoureux (des sons) de la nature comme les inconditionnels de musique expérimentale ou même de musique électronique.

 

Vous pouvez commander, trouver des informations complémentaires (en anglais) et des extraits du disque sur le site de Kalerne.



En projet : « Hverafuglar », M. Namblard, 2013 - ?

 

Le mot "Hverafuglar" désigne en Islande des oiseaux légendaires vivant sur des sites volcaniques, censés plonger dans des bulles d'eau bouillonnante lorsque personne ne les regarde.

Recherchés par des expéditeurs danois à la fin du XVIIIe siècle, ils n'ont jamais pu être observé et étudié par les naturalistes.

 

Les Islandais d'aujourd'hui sont partagés sur la question... Certains pensent qu'il s'agit d'oiseaux réels auxquels on aurait prêté des pouvoirs magiques plus ou moins exagérés, d'autres considèrent qu'ils seraient des "machinations" liées aux vapeurs acides qui se dégagent sur les zones géothermiques, d'autres enfin considèrent que ces curieuses créatures sont des manifestations de l'esprit des défunts.

 

"Hverafuglar" est une création sonore évolutive à partir d'une longue série de phonographies réalisées en Islande durant l'été 2012.

Une première version a été diffusée dans le cadre du festival "Densités" en octobre 2013.

Une deuxième session d'enregistrements devrait avoir lieu courant 2016.

Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia