Promeneurs Úcoutant
Promeneurs Úcoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

 

PROMENEURS ÉCOUTANT a été créé à l’initiative de deux frères aux « parcours » (professionnels et universitaires) différents mais réunis par une même passion du son et de la nature.

 

 

> Marc Namblard est né à Paris, en octobre 1973. Il grandit principalement dans le Loiret mais c’est dans les Cévennes, comme son frère, qu’il passe ses grandes vacances chaque année, avec ses parents. C’est certainement dans ces montagnes à la fois rudes et généreuses que sa sensibilité pour la nature s’affirme petit à petit. Il passe son bac A3 (littérature, arts plastiques et histoire de l’Art) à Montargis et suit ensuite des études supérieures à l’École de l’Image d’Epinal. Il effectue son service national comme objecteur de conscience dans un centre d’accueil appartenant à la Fédération des Œuvres Laïques. C’est au cours de cette expérience qu’il découvre l’activité d’éducateur à l’environnement. À la fin de son service, Marc réintègre les Beaux-Arts d’Épinal pour terminer ses études et décrocher un D.N.S.E.P. (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique) en juin 2000. Le travail du son prend alors une place de plus en plus importante dans ses réalisations personnelles.

 

Dans les années qui suivent, Marc s’éloigne du milieu des Beaux-Arts pour travailler comme éducateur à l’environnement, au sein d’associations d’éducation populaire. En parallèle, sa passion du son le conduit à faire de nombreuses rencontres, tant dans le domaine de la création sonore que dans le milieu audio-naturaliste. Son travail sonore est dès lors marqué par une double approche, à la fois naturaliste et musicale, rationnelle et intuitive. Selon les projets, l’une ou l’autre de ces approches est prédominante, sans jamais annihiler la seconde.

 

Depuis la fin des années 2000, Marc vit et travaille à la fois comme guide naturaliste, audio-naturaliste et artiste sonore en Lorraine. S’il s’est mis à son compte, c’est avant tout pour ne pas « s’enfermer » dans une routine, pour s’ouvrir sur des projets différents, trouver de nouveaux partenaires et ainsi évoluer en permanence dans l’ensemble de ses pratiques (tant naturalistes, artistiques que pédagogiques).

 

Vous pouvez découvrir l’ensemble de ses activités sur son site professionnel :

www.marcnamblard.fr

 

MATÉRIEL DE PRISE DE SON : Marc utilise des enregistreurs numériques NAGRA (ARES BB+) et des micros Sennheiser de la série MKH, le plus souvent en configuration NOS et AB (pour les ambiances), ou MS (en proximité). Il utilise également un micro parabolique Telinga (PRO6) et des hydrophones fabriqués et distribués par Cetacean Research Technology et Aquarian Audio Products.

Pour plus de précisions, cliquez ici.

 

 

 

> Olivier Namblard, né en 1969, entre tôt en contact avec des micros et magnétophones. Fasciné par le mystère des sons fixés et de leur puissance d'évocation, à l'exemple de son père il capture par jeux des scènes de vie familiale, des sons environnants et les archive pour se constituer une sonothèque de souvenirs vivants, qu'il convoque à l'envie.

 

Pendant ses années d'études, participant entre 1992 et 1996 à la réalisation d'émissions musicales pour une radio associative, il expérimente ludiquement mixages et collages sonores.  Collectant d'abord des bruits de la ville où il habite, à partir des années 2000 sa sensibilité et ses loisirs le portent principalement vers les ambiances du monde naturel.

Ne se définissant ni comme collecteur audio-naturaliste, ni comme artiste sonore, son approche ouverte de l'enregistrement est avant tout axée sur une écoute contemplative du monde.

 

Olivier travaille actuellement dans un service public culturel en Région Rhône-Alpes.

 

MATÉRIEL DE PRISE DE SON : aussi bien en proximité que pour les ambiances, Olivier utilise principalement une paire de micros omnidirectionnels (Sennheiser MKH-20), alimentés par un préamplificateur externe (Sound Devices MP-2). Son enregistreur numérique portable est le PCM-D50 de Sony.

 

 

 

« Comme les traits dans les camées
J'ai voulu que les voix aimées
Soient un bien, qu'on garde à jamais,
Et puissent répéter le rêve
Musical de l'heure trop brève ;
Le temps veut fuir, je le soumets. »

Charles Cros, Le collier de griffes

Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia