Promeneurs écoutant
Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement

F.Guyana

publié le 1 Juin 2017

 

Nouveau CD audio 11 titres

Durée totale : 72:22

Digipack

Livret couleur 16 pages, textes en anglais

Tirage limité à 500 exemplaires

 

En vente par correspondance sur le site :

http://www.gruenrekorder.de/?page_id=16085

 

Sur cette page :

- Des extraits des titres du CD

- Les textes du livret, en version française

- Des chroniques du disque

 

 

______________

 

1. Awala    05:59 (extrait ci-contre)

Plage des Hattes, à Awala-Yalimapo. Douceur du couchant sur fond de mer brun-vert, teintée de rouge. Musique répétitive des vagues ourlées d’écume et de la brise chaude brouillant les palmiers et les grillons.

 

2. Crique Popote, Rhinella marina    04:51 (extrait ci-contre)

Crique Popote, à l’est de Saül. Début de nuit. Les Crapauds buffles (Rhinella marina) sortent de la forêt et abordent prudemment l’univers d’une crique encore somnolente en cette fin de saison sèche. Leurs roulades sonores, puissantes, se posent par intermittence sur le murmure soyeux des insectes nocturnes.

 

3. Crique Popote, Cacicus cela    09:08 (extrait ci-contre)

Même lieu, au lever du jour. Les premiers rayons de soleil poudrent d’or la cime des arbres émergents. Une colonie de Cassiques à cul-jaune (Cacicus cela) craille son répertoire délirant dans l’air limpide. Singes Hurleurs roux et cigales — entre autres créatures matinales — progressent également dans cet espace de rêve.

 

4. Pics et Colibris, Woodpeckers and hummingbirds    05:19 (extrait ci-contre)

Piste de Saint-Élie, environs de Sinnamary. De chaque côté de la route, une lisière confuse, impénétrable ; même le vrombissement des colibris et le crissement des cigales semblent s’y accrocher. Pourtant, ici aussi, la forêt offre une sensation inouïe aux oreilles qui aiment écouter : chaque son – crié, chanté percuté – semble une note savamment écrite sur une partition intemporelle. Au-dessus de nos têtes, un pic indéterminé martèle et fendille une écorce, l’abandonne puis s’envole.

 

5. Bœuf Mort, Dark night    03:22 (extrait ci-contre)

Sur le chemin Bœuf Mort, près de Saül. La nuit noire qui frissonne. Au premier plan, un minuscule amphibien arboricole, Pristimantis inguinalis, pulse sa note brève et percutante, en alternance avec l’appel trisyllabique de Vitreorana oyampiensis, une petite « grenouille de verre ». Un Tinamou varié (Crypturellus variegatus) finit par trahir sa présence par ses sifflements caractéristiques.

 

6. Kaw Mountain, Manucus manucus    04:07 (extrait ci-contre)

Montagne de Kaw, fin de matinée, dans le fouillis végétal d’une forêt secondaire. Organisés en lek, plusieurs Manakins casse-noisettes (Manacus manacus) volent de-ci de-là, à une vitesse prodigieuse, égrenant au passage leurs étincelles sonores (produites par la vibration des ailes). Plusieurs Colombes (probablement Leptotila rufaxilla) ainsi qu’un Batara tacheté (Thamnophilus punctatus) se manifestent à l’arrière-plan.

 

7. Petit Saut, Ara chlroropterus    07:31 (extrait ci-contre)

Fin d’après-midi, au sud du lac de Petit Saut. Un moment de magie dans le sillage d’une averse courte mais généreuse. En quelques minutes, et alors que la forêt a fini de s’égoutter, une rumeur composite s’installe crescendo.  Des voix apparaissent, s’élèvent, se multiplient, se mettent parfois à tourbillonner. Perchés sur d’immenses chandelles, des Aras chloroptères (Ara chloropterus) dialoguent et jouissent de la propagation de leurs explosions vocales dans l’espace immense.

 

8. Forest drones    08:46 (extrait ci-contre)

Un résumé hypnotique de la palpitation sonore de la forêt primaire, en début de matinée. Atèles noirs (Ateles paniscus), Singes Hurleurs roux (Alouatta maconelli), abeilles mélipones (Melipona sp.), cigales et grillons (indéterminés) en sont les principaux acteurs.

 

9. Kaw Mountain, Post-explosive breeding    05:50 (extrait ci-contre)

Montagne de Kaw, fin décembre. À proximité d’une mare forestière temporaire. Les pluies intenses des jours passés ont déclenché les premières reproductions massives d’amphibiens, accompagnées d’un cumul de choeurs tellement puissant qu’il représente un véritable danger pour l’oreille humaine non protégée.  L’activité d’intensité modérée qui se manifeste en ce début de nuit permet d’apprécier la splendeur du phénomène. Deux espèces de Leptodactylus (Leptodactylus cf. knudseni, Leptodactylus aff. mystaceus), aux voix plus ou moins graves et tremblées, et de Dendropsophus (Dendropsophus leucophyllatus, Dendropsophus aff. minutus), aux sonorités aiguës et incisives, occupent l’essentiel de cette ambiance sonore hallucinogène annonçant l’installation de la saison des pluies.  

 

10. Crique Douille, Arada    04:47 (extrait ci-contre)

Chemin gros arbres, au sud de Saül. Une ambiance ordinaire, au bord d’une petite crique, transmuée par l’apparition progressive, hésitante, d’un Troglodyte arada (Cyphorhinus arada).

 

11. Caribbean inspiration    12:40 (extrait ci-contre)

Retour vers l’océan, près de Cayenne, à la tombée de la nuit. Vagabondage, parmi les lucioles, entre une friche illuminée par un chœur d’Hylodes de Johnstone (Eleutherodactylus johnstonei) — un petit amphibien originaire des Antilles — et une lisière de forêt marécageuse, animée par des groupes de Scinax (Scinax boesemanni, Scinax ruber) et de « crapauds feuilles » (probablement Rhinella cf. margaritifera). Le tout au rythme sourd et obsédant des déferlantes qui se ruent sur la plage et qui giflent les récifs…

 

______________

 

Prise de son, montage, mixage et mastering : Marc Namblard

Design graphique : U9.net

Textes : Marc Namblard

Traduction en anglais : Hélène Marchand

 

Tous les enregistrements de F.Guyana ont été réalisés dans les forêts et les régions côtières de la Guyane française, en Novembre et Décembre 2014, 2015 et 2016.

 

Crédits photos : Hadrien Lalagüe, Antoine Baglan, Anne-Cécile Monnier et Marc Namblard.

 

Les sons, textes et images présentés dans ce travail appartiennent à leurs auteurs.

Tous droits d’utilisation réservés.

 

Un grand merci à Yannick Chassatte, Fernand Deroussen, Hélène Marchand, Antoine Baglan, Thomas Tilly, Anne-Laure Allègre & Nicolas Quendez, Pierre Gutierrez & Ronan Monel (Nature de Guyane), Nils de Pracontal & Charlotte Briand, Kami Khazraie, Hadrien Lalagüe, Yannick Dauby, Anne-Cécile Monnier, Daniel Wambach, Sophie Krommenacker, Orlane Cornu, Joanne Lacour, Nicolas Franek.

 

Lien pour accéder à la page de présentation du bonus audio (disponible en version digitale uniquement) :

http://www.promeneursecoutant.fr/article.php?id=146

 

_________________

Chroniques

_________________

 

Frans de Waard | VITAL WEEKLY

With the weather being all sunny, and located in a very quiet neighbourhood, I sleep with windows open and every morning birds awake me quite early. Being no ornithologist, I have no idea which one, but one of these birds makes a very high-pitched noise, which is, come early morning, quite irritating. How remarkable, I thought a few hours later, that I don’t mind hearing such sounds when they arrive on compact disc. Gruenrekorder is a German label with an extensive catalogue of works that deal with field recordings (you know this of course from the many reviews already appeared here) and here we have two new ones, dealing with places I have never been too. Which always made me wonder if that is a ‚problem‘ or not; can I fully relate to the work at hand, without ever visited the place? Of course it is a bit of a theoretical question, since the review has to be written anyway.I started this little trip overseas (for me that is) and joined Marc Namblard on a journey through France Guyana. Namblard, who calls himself a ’sound artist and naturalist‘ is from the North of France and has a few releases to his name (see Vital Weekly 624, 737 and 914). Namblard is entirely focussed on recording the sounds of the rain forest and animal life within that. In the booklet that comes with this (and as usual, no expenses are spared with Gruenrekorder) Namblard gives us information about the location where did his recordings and what kinds of animals we are hearing. He certainly seems to know his stuff. What particularly struck me in the eleven pieces here was the fact that many of the sounds we hear are very minimal and repetitive and also quite musical. I am not sure how that Namblard does his editing, be it that each of these pieces is a strict recording of a particular event with nothing else than just cut ’n paste, or if there is layering of sounds, looping or such like. In a piece like ‚Crique Popote, Rhinella Marina‘, we hear the beginning of night with far away chirping of cicadas and close by the Cane toads (also known as Rhinella marina) and the way the piece unfolds sounds very much like a song; one sound coming in on it’s own and later on repeated, altered a bit, and becoming a kind of chorus. As the CD progresses the sounds get more and more minimal, but also they seem to be electronic; here I was thinking about that bird that woke me up this morning. In ‚Forest Drones‘ one could easily mistake the repeating sound to be that of lo-fi cassette loop, and in ‚Kaw Mountain, Post-explosive breeding‘ it sounds like a synthesizer. It is not easy to think of all of this in terms of ‚just‘ natural sounds, but so it is. This is an excellent release of pure field recordings sounding like some great music. […] Both of these new Gruenrekorder releases are excellent, but I preferred the one by Namblard to the one by Klement, mainly for it’s minimal approach that worked out quite musically.


http://www.vitalweekly.net/1086.html

 

 

Review on BEACH SLOTH

 

Absolutely soothing in its reinterpretation of the real, Marc Namblard casts a gorgeous spell on “F. Guyana”. Nicely documenting a world that few others get to truly engross themselves in, the way the piece unfolds is quite masterful adhering to Luc Ferrari’s love for his surroundings. Elements filter in and out of the mix, as every song represents yet another step in the journey. Naturalistic in tone, there is something so warm and inviting about the way Marc Namblard lets the sounds speak for themselves with minimal interference.

 

Sleepy in sentiment is the opener “Awala” with gentle waves giving the sound a distinctly summery flair. One of the most fascinating track is “Crique Popote, Cacicus cela” where the unique sound of the bird at times recalls the digital synthesis of Florian Hecker’s work in terms of its almost angular digital sound. A meditative spacious drone is dominant on the blissful atmosphere of “Boeuf Mort, Dark night”. Much more ominous in execution is the eerie sheen of “Forest Drones” whose tension is without relief. Surreal and yet another highlight comes from the primal disorientating sound of “Kaw Mountain, post-explosive breeding”. As a nice touch Marc Namblard include a digital bonus, which includes the playful “P.St-Elie_Hypsiboas boans”. With “C.Caiman_Midnight calls” Marc Namblard highlights how space is explored by birds with their echoing calls. Ending things with a thoughtful attitude is the luxurious “Salvation’s islands”.

 

Quite engrossing in the unusual locale and the unusual sounds of the lovely creatures who reside there, Marc Namblard delivers a gorgeous view of the world on “F. Guyana”.

 

http://www.beachsloth.com/marc-namblard-f-guyana.html

1. Awala (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
2. Crique Popote, Rhinella marina (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
3. Crique Popote, Cacicus cela (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
4. Pics et Colibris, Woodpeckers and hummingbirds (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
5. Boeuf Mort, dark night (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
6. Kaw Mountain, Manucus manucus (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
7. Petit Saut, Ara chlroropterus (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
8. Forest drones (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
9. Kaw Mountain, post-explosive breeding (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
10. Crique Douille, Arada (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
11. Caribbean inspiration (extrait)
© Marc Namblard, tous droits réservés
Auteur
MARC NAMBLARD
Genre
PRISE DE SON NATURALISTE
Repère geographique
GUYANE FRANÇAISE
Promeneurs écoutant - Prises de sons et art sonore en lien avec la nature et l'environnement | Copyright © 2011
Réalisé par Wesmedia